4ème partie : Erfoud

Voici la 4ème partie qui couvre la journée du jeudi 31 décembre :

La nuit a été courte et glaciale, et si j’ai juste eu froid aux pieds, Didi lui est frigorifié. Pendant qu’il émerge, je vais déjeuner pour reprendre des forces en prévision d’une journée qui s’annonce rude. Un passage par la douche ensuite, en plus elles sont chaudes, nous n’allons pas en revoir de si tôt.
Je passe au briefing journalier qui détaille la spéciale dans la région autour de la ville d’Erfoud.
Aujourd’hui, je serais donc le co-pilote et Didi sera derrière le volant. Contrairement à hier, la partie orientation sera primordiale.
Nous prenons le départ et sortons rapidement de la ville.

Départ

En suivant les instructions du road-book, nous nous retrouvons dans une immense plaine caillouteuse et nous devons rechercher le premier check-point dans la direction indiquée. C’est plutôt difficile et nous sommes rapidement perdus. Nous sommes loin d’être les seuls dans ce cas, puisque la plaine est pleine de voitures qui vont dans tout les sens à la recherche du Saint Check-point !

Plaine

Attention, le son est assez fort.

Nous décidons de revenir au dernier endroit où nous sommes sûrs de notre direction, puis nous suivons de nouveau les instructions de vitesse et de temps. Comme précédemment, nous nous perdons directement puis nous explorons plusieurs pistes avant d’enfin trouver le point de repère indiqué dans le road-book. Nous arrivons un peu plus loin au check-point avec 45 minutes de retard tout de même.
Ensuite, les repères sont plus faciles à trouver et nous arrivons au deuxième check-point dans une enclave à cœur de colline. Le paysage est magnifique, cependant nous n’avons guère le temps de rester le contempler car le chronomètre tourne. Nous faisons donc notre demi-tour et poursuivons la spéciale.

Enclave

De nouveau, nous arrivons à suivre le tracé sans problèmes dans une plaine de plus en plus vallonnée. Nous passons quelques cols et nous arrivons à la ligne d’arrivée de cette spéciale.
Nous décidons avec les Pontis (équipage 165) de prendre le repas ici, le paysage étant encore une fois particulièrement splendide. Ils ont un réchaud et une casserole ce qui nous donne l’occasion de faire des pâtes pour se requinquer après cette spéciale éprouvante. L’organisation en profite pour nous questionner dans le cadre du reportage vidéo sur la spéciale du jour.

Repas

Nous repartons pour rejoindre de nouveau le camping dans la ville d’Erfoud comme la soirée précédente. Le parcours passe alors par des zones plus ensablées que la piste précédente, que Didi passe avec brio. Un peu plus loin une Clio est arrêtée, nous décidons de voir si l’équipage a besoin d’aide. Leur boîte de vitesse perd son huile, ils ont touché au fond d’une dune précédente. La plaque du bas est voilée donc la boîte a perdu son étanchéité mais la fuite n’est pas trop importante. Après avoir refait un niveau, nous les suivons pour les aider en cas d’aggravation de la fuite.
Nous passons encore par des zones ensablées mais cette fois Didi négocie mal un passage et nous devons sortir mettre les plaques pour sortir de la cuvette.

Dune

Enfin, nous voyons au loin les premiers bâtiments de la ville d’Erfoud.
Nous décidons de demander conseil à Mohammed, notre interlocuteur au camping, pour l’adresse d’un garage afin de régler notre problème de réhausse de la veille.
Pendant qu’il accompagne Didi en ville, j’aide au camp mécanique pour diverses réparations.
Une heure plus tard, il revient avec la voiture enfin réhaussée comme il se doit.
L’organisation a prévu une soirée spéciale, réveillon de nouvel an oblige. Nous prenons l’apéritif pendant qu’un DJ passe de la musique mais nous ne la trouvons pas vraiment à notre goût. La plupart des participants sont fatigués après la spéciale éprouvante de la journée et la fête se finie calmement par un petit feu d’artifice. Nous discutons avec Garlic, le chef de l’atelier mécanique. La discussion se prolonge tard dans la nuit pour finir vers 04h00 et après la nuit difficile précédente, nous décidons de dormir dans une tente berbère mise à la disposition des équipages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>